fbpx
Douala-Cameroun
+237691253647
contact@immortalizeprod.com

Comment faire un Hit ?

Les tendances musicales ont changé tout au long des décennies, mais une chose demeure: la dualité entre la musique et le commerce. La grande majorité de la musique qui est jouée à la radio ou à la télévision est associée à des artistes signés en maisons de disques appelées « majors » telles qu’Universal Music, Sony Music ou Warner Music. Même si ces sociétés opèrent dans le domaine de la musique, leurs stratégies restent toujours avec une finalité de profit et à cause de cela, elles vont toujours essayer de standardiser la façon dont ils gèrent leur business, afin d’éliminer le plus possible les paramètres aléatoires.

Pour la promotion d’une nouvelle chanson, les maisons de disques ont généralement besoin d’obtenir le plus de partenariats médias possible. Une chanson pop qui dispose d’un soutien télé ou radio va statistiquement générer plus de ventes que celui qui n’en a pas. En outre, ces médias ont des contraintes, notamment en termes d’audimat. Par exemple, une station radio a constamment besoin d’augmenter son taux d’audience ou du moins ne pas perdre son nombre moyen d’auditeurs, toujours pour des raisons de profit. Ainsi, les stations radios généralistes doivent jouer de la musique « tendance » ou du moins de la musique qui pourrait le devenir selon eux. Par conséquent, ils auront également tendance à vouloir réduire leurs risques, d’éliminer les paramètres aléatoires autant que possible et ainsi jouer de la musique généraliste (standardisée).

La conséquence de tout ce système est que les majors du disque et les grands médias demandent souvent directement ou indirectement les auteurs-compositeurs d’écrire des chansons qui respectent un certain format. Encore une fois, ce qui importe pour ces sociétés, c’est le profit grâce aux ventes (pour les labels) ou à leur audimat (pour les médias). Par conséquent, ils sont tous à la recherche du « Saint Graal » musical qui est généralement appelé “hit single”.
Beaucoup de musiciens, compositeurs n’aiment pas qu’on leur impose comment faire de la musique alors ils décident de rester loin de tout ce système. Cependant, d’autres compositeurs acceptent de faire des concessions, acceptent de faire partie de ce réseau global et de produire des chansons d’une manière formatée, mais pour potentiellement faire beaucoup d’argent.
Comment un hit single est-il structuré? Comment produire une chanson à succès qui peut potentiellement faire signer un artiste en major ou lui obtenir une diffusion en radio?

Travaillant depuis de nombreuses années avec des maisons de disques comme producteurs musicaux, nous allons vous révéler 3 choses importantes auxquelles vous devez penser quand vous avez l’intention de produire un “hit single”:

1. Structure d’un hit single
Pour certains d’entre vous, cela peut sembler évident, mais après nos nombreuses années dans le milieu, nous avons rencontré plusieurs compositeurs qui se demandaient pourquoi leur chanson n’était pas jouée en radio. En fait, leur chanson avait tout simplement une structure trop complexe.
Si vous analysez attentivement la structure de la plupart des chansons à succès, vous remarquerez qu’une structure commune apparaît la plupart du temps. Évidemment, vous êtes libre de choisir votre propre structure, mais si vous souhaitez vous rapprocher d’un hit, il est important de respecter ce point.

Voici la structure la plus commune que vous devez suivre:

– INTRODUCTION: elle doit annoncer l’ambiance de la chanson. La plupart du temps, elle peut durer de 2, 4 ou 8 temps.

– COUPLETS: chaque couplet racontera l’histoire de la chanson. Il peut y avoir un couplet ou deux avant le premier refrain. Ne pas changer beaucoup la mélodie entre chacun d’eux, sinon, les auditeurs vont se perdre avec trop d’informations.
Par contre, il ne faut pas inclure plus de 4 couplets en général. Après le premier refrain, vous pouvez placer un ou deux couplets en plus. La longueur doit être entre 8 et 16 temps.
– REFRAIN: c’est la partie la plus importante de la chanson parce qu’il faut que les gens s’en rappellent (c’est ce qui est la force des hits singles). Un bon refrain contient une bonne accroche. Le refrain peut durer entre 8 et 16 temps. Nous rentrerons dans les détails plus tard.
– PRE-REFRAIN (« bridge » pour les anglo-saxons): cette partie est facultative. Il doit être placé entre le couplet et le refrain pour lier les deux parties ensemble. Personnellement, nous aimons ajouter un pont quand nous ne sommes pas totalement satisfaits par la transition entre un couplet et un refrain. Et c’est une bonne façon d’apporter un petit changement dans l’humeur de la chanson et d’apporter un peu plus de richesse dans une composition.
– PONT (« middle eight » pour les anglo-saxons): cette partie est facultative aussi mais nous vous conseillons de ne pas la négliger. Le middle eight peut être très utile. Il est généralement placé après le deuxième refrain afin de donner une pause dans la configuration de la chanson ou pour « casser » une éventuelle monotonie dans votre composition. Une des meilleures raisons de l’utiliser, c’est qu’il mettra en valeur l’arrivée du dernier refrain, qui devrait être le sommet de la chanson.
– CONCLUSION: vous pouvez soit répéter en continu le dernier refrain avec un fade out (fondu de fin) ou vous pouvez apporter quelques notes en extra en fonction de votre sensibilité. Très souvent, nous allons choisir de finir nos chansons par son thème le plus important (séquence musicale principale dans la chanson).

2. Progressions d’accords populaires et « accroches » (« hooks » en anglais)
2.1. Utilisez des progressions d’accords populaires:

hit song

Certaines progressions d’accords créent naturellement une réponse émotionnelle à la plupart d’entre nous. Si vous observez attentivement les progressions d’accords des chansons les plus populaires dans l’histoire, vous serez surpris de voir qu’elles sont toutes basées sur une poignée de progressions d’accords.

– Un bon exemple est la progression d’accords IV-VIm-IV (CG Am F) (par exemple, «Someone Like You» d’Adele, «Time After Time» de Cindy Lauper). Nous vous invitons à écouter les chansons qui sont jouées sur les radios grand public en ce moment et nous parions que vous trouverez souvent ces progressions d’accords.
– Vous trouverez également la variation commune de la progression précédente : vi-IV-IV. (Par exemple: «Grenade» de Bruno Mars, «All Of Me» de John Legend).
– Une autre progression d’accords populaire est : I-vi-IV-V de 50 (par exemple: «Royals» par Lorde, «Stand By Me» de Ben E. King …).

Cependant, vous pourriez vous demander pourquoi inclure ces accords qui ont déjà été utilisées à plusieurs reprises. La réponse est très simple: si ces accords ont souvent été utilisés, c’est tout simplement parce qu’ils fonctionnent. Si notre objectif est ici de produire un hit, alors vous devez absolument utiliser ces progressions. Bien sûr, le défi sera de faire sonner votre chanson de façon différente par rapport aux autres chansons déjà connues.

En tant que compositeur, vous pouvez décider d’utiliser ces progressions ou pas. Selon nous, si vous croyez que vos paroles vont être «riches» ou même assez « lourdes », ces progressions d’accords aideront en apportant un certain équilibre dans votre chanson et ainsi la rendre plus facile d’écoute, plus «efficace».

Si vous avez encore des doutes, rassurez-vous car vous pourrez toujours exprimer toute votre créativité et votre talent avec ces progressions. Les accords que vous choisirez ont des possibilités illimitées de mélodies autour d’eux. Vous pouvez choisir votre propre rythme, créer un arrangement spécial ou même ajouter des extensions d’accords telles que les 7èmes, 9èmes, sus, 11èmes et 13èmes. Tout cela peut amener votre créativité à un autre niveau, et rendre vos compositions encore plus intéressantes.

2.2. Trouver un refrain accrocheur (« catchy hook » en anglais):
* Accroche dans la mélodie vocale (« vocal hook »):
Comme nous l’avons dit, la partie composition est très importante pour faire un hit single, mais une mauvaise mélodie vocale peut ruiner votre travail. Ainsi, afin d’atteindre votre objectif global, vous aurez besoin de trouver une mélodie vocale qui va rester dans l’esprit des auditeurs dès la première écoute de la chanson. Par conséquent, cette accroche doit être simple, claire et assez répétitive (sans être ennuyeuse). Si vous suivez ces conseils, vous aurez plus de chance que votre mélodie reste dans l’esprit de la plupart des auditeurs. Et si vos auditeurs chantent quelques parties de votre chanson après la première écoute, c’est que vous avez fait un excellent travail!

* Accroche Instrumentale (« instrumental hook »):
Dans la partie instrumentale, on peut faire une accroche basée sur un rythme, une accroche répétée dans l’intro de la chanson (par exemple, “Moves Like Jagger” de Maroon 5) ou une accroche gimmick réalisée par un instrument.

* Accroche lyrique (« lyrical hook »):
L’un des paramètres les plus importants lorsque vous avez l’intention de produire un hit single est les paroles. Il est bien évident que des paroles compliquées ne seront pas efficaces aux oreilles de vos auditeurs et votre musique ne résonnera pas au fond d’eux. Par conséquent, essayez d’écrire des paroles accrocheuses dans le refrain.

En fait, à tout moment, lorsque nous travaillons sur une chanson, nous allons toujours chercher une accroche. Même quand nous composons des beats et instrumentales pour Beats Avenue, nous enregistrons toujours une accroche vocale dans le processus de composition. Nous savons que nous avons un hit potentiel si nous pouvons chanter une mélodie efficace et claire sur la musique.

Les accroches sont très importantes, mais une fois que vous les avez, vous devez travailler à trouver des accords appropriés ainsi que des arrangements musicaux adéquats.

hit singles

3. Qualité de la production musicale
Le choix de progressions d’accords populaires est important, mais cela n’est pas suffisant pour produire un hit. En effet, la partie production musicale est cruciale.
Avant de composer un quelconque beat/instrumentale, que ce soit dans un genre Dance, un beat hip-hop, un beat latino ou une instrumentale pop, vous devez réfléchir aux types d’instruments que vous allez inclure dans chaque production en fonction du genre de musique spécifique sur lequel vous travaillez.

Dans n’importe quelle chanson populaire que vous entendez à la radio, vous remarquerez que les instruments n’apparaissent pas tous ensemble au début de la chanson. En fait, les auditeurs doivent sentir une évolution. Par conséquent, vous devez essayer de faire en sorte que votre arrangement soit aussi «léger» que possible, le laisser respirer, surtout au début de la chanson. Si vous placez tous les instruments au début, alors vous ne laisserez aucune place à l’évolution dans votre chanson.

Par exemple, vous pouvez faire un premier couplet avec très peu d’instruments, puis commencer à ajouter un autre instrument dans la partie suivante. Aussi, en général, le refrain sera le moment où vous pourrez ajouter d’autres instruments pour apporter plus de dynamisme et pour souligner le changement.

Illustrons ceci en analysant le beat Pop « Sparkle In Your Eyes » que nous avons produit pour Beats Avenue (www.beatsavenue.com). Pour ce beat Pop/R&B, nous avons décidé de commencer avec un seul instrument: le piano. Après une mesure, nous avons ajouté des parties rythmiques et à la mesure suivante, nous avons ajouté la basse, donnant plus de corps à l’instrumentale et un léger son synthétique. Lorsque l’on arrive au refrain, on peut sentir une plus grande présence des synthétiseurs. Nous avons également fait en sorte que le son des drums sonne plus lourd. Puis, au début du couplet suivant, nous avons choisi de revenir à nouveau à une ambiance douce et à suivre une progression croissante.

Voici un autre exemple. Pour l’instrumentale Pop « Unreachable » que nous avons produit pour Beats Avenue, nous avons décidé d’introduire les drums seulement après le premier refrain.

La musique commence avec une guitare jouant un accord complet et un léger pad vient en soutien, apportant des harmonies supplémentaires. Puis, quelques cordes apparaissent, donnant plus de présence à la musique. Dans le refrain, nous avons finalement ajouté la basse, et la guitare est jouée avec un pattern rythmique plus dynamique afin d’apporter plus d’énergie dans la musique. Dans la dernière partie du refrain, des synthétiseurs apparaissent, contribuant à nouveau à cet effet de «croissance». Enfin, les drums arrivent dans le couplet juste après le refrain, donnant un sentiment plus fort et déterminé à l’instrumentale.

Pont ou « Middle eight »
Un autre aspect commun dans l’évolution d’une chanson est le « middle eight » menant au refrain final. Vous remarquerez souvent qu’après le deuxième refrain d’une chanson, un middle eight apparaît. Un de ses principaux rôles est de casser la monotonie et d’apporter un sentiment de calme avant l’apogée de la chanson au dernier refrain. En fait, l’idée est de placer un petit nombre d’instruments pour faire respirer la chanson à cet endroit. Ensuite, vous pouvez rajouter tous vos instruments dans le dernier refrain pour faire un contraste. Une fois de plus si votre pont était déjà rempli d’instruments, vous ne serez pas capable de sentir la force du dernier refrain.

Si, au contraire, vous décidez que votre pont doit être puissant et croissant, alors vous pouvez ajouter d’autres instruments à cette partie pendant plusieurs temps, mais juste avant le dernier refrain, essayez de rendre l’arrangement à nouveau léger, faites le respirer, et ensuite faites exploser le dernier refrain. Par exemple, vous pouvez simplement faire un break brutal de la rythmique ou pourquoi pas un break de tous les instruments…
Sur Beats Avenue, si vous écoutez tous les beats Pop à vendre, tous les beats Hip Hop en lease (beats Dirty South, beats West Coast…), beats Bachata, beats Reggaeton, instrumentales R & B etc., vous remarquerez toutes ces structures.

Pour conclure, en dépit de tout ce que nous avons dit plus dans cet article, parfois une bonne composition, de bonnes idées d’arrangement et des paroles accrocheuses ne sont pas suffisantes pour votre chanson soit diffusée à la radio. En effet, de nos jours, une production de grande qualité est obligatoire. Vous ne pouvez pas être totalement satisfait d’une chanson si la qualité de votre production musicale n’est pas au niveau attendu par les standards d’aujourd’hui. Il s’agit là d’un aspect plus technique que nous pourrons développer à un autre moment. En outre, vous devez choisir un bon ingénieur du son. La qualité de mix est très importante et cela va propulser votre chanson à un niveau supérieur ou non.
C’est aussi la raison pour laquelle nous proposons nos beats et instrumentales en leasing, de sorte que de nombreux artistes puissent avoir la possibilité d’utiliser nos productions et bénéficier de notre expérience à des prix abordables. Et Beats Avenue est certainement l’un des meilleurs endroits pour acheter des beats et instrumentales avec son large catalogue. Nous proposons également des beats et instrumentales exclusives et personnalisées.

Enfin, n’oubliez jamais que vous devez toujours aimer la musique que vous produisez; chaque compositeur a cela en commun. Et même si vous ne réussissez pas au début, le travail paiera et un jour vous aurez votre chanson dans les charts…

———————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *